Une alliance pour faciliter le transport de l’hydrogène

Vopak et Hydrogenious LOHC Technologies ont décidé de créer une société commune, baptisée LOHC Logistix. Sa vocation sera de liquéfier l’hydrogène afin de faciliter le stockage et le transport.

Actionnaire depuis 2019 à hauteur de 10 % dans Hydrogenious LOHC Technologies, le groupe pétrolier et gazier néerlandais Vopak détient 50 % de la coentreprise. Il entend par ailleurs financer les activités de son partenaire allemand. Il se trouve que la technologie liquide organique développée par Hydrogenious permet de transporter de l’hydrogène avec la même facilité qu’un carburant liquide et avec moins de contraintes de sécurité. Elle fait appel à un fluide caloporteur à base de benzyl (un dérivé du toluène), bien connu dans l’industrie et qui permet une manipulation plus aisée dans les ports. Ce liquide, ininflammable et non explosif, peut être transporté dans des bateaux, des trains et des camions-citernes, à pression et température ambiantes.

De plus, après la libération d’hydrogène, le LOHC* peut de nouveau être réutilisé pour cette même opération de stockage plusieurs centaines de fois.

Hydrogenious LOHC Technologies a déjà vendu ce procédé à l’échelle pilote à des partenaires dans plusieurs pays comme la Finlande, l’Allemagne et les États-Unis au cours des dernières années et mis en place une chaîne d’approvisionnement complète pour la mobilité à l’hydrogène cet été. La société fournit par exemple la station d’hydrogène d’Erlangen en Allemagne via LOHC, ce qui est une première mondiale.

La coentreprise LOHC Logistix GmbH, située en Allemagne, organisera les opérations d’hydrogénation et de déshydrogénation, ainsi que le transport. Par ailleurs, les deux partenaires se sont engagés à accélérer la mise en place de l’usine de stockage LOHC prévue au Chempark Dormagen (en Rhénanie du Nord-Westphalie), dont le coup d’envoi avait été donné en 2021, ainsi que d’une usine de production d’hydrogène à Rotterdam avec une capacité de 1,5 tonne par jour.

Vopak et Hydrogenious veulent faciliter le passage à l’échelle.

*liquid organic hydrogen carrier

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting