Hydrogène : une recherche mieux coordonnée avec l’industrie

Dans son rapport L’hydrogène en France (édition 2020), France Hydrogène évoque une initiative destinée à mieux coordonner les recherches avec les besoins de l’industrie. L’heure est aux partenariats public-privé.

C’est ainsi qu’est né le Groupement d’Intérêt Scientifique “Initiative Française pour l’Hydrogène (IFHy)” actuellement en cours de montage. Cette structure vise à établir les feuilles de route technologiques proposées par le monde académique et priorisées par les industriels. Les travaux porteront donc sur la technologie d’électrolyse à haute température, les réservoirs de stockage embarqués, ainsi que les nouveaux procédés de fabrication de pile à combustible.

Quant à l’H2Lab, il s’agit d’une plateforme technique qui mutualise une soixantaine d’équipements de test de performance et d’endurance pour répondre aux besoins des industriels dans ces trois mêmes domaines prioritaires. Cet outil, financé par la Banque Publique d’Investissement (Bpifrance), offre à ses adhérents un guichet d’accès unique et privilégié aux moyens d’essais les plus pertinents couplé à la meilleure expertise des laboratoires du CEA et du CNRS.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting