La station Hyport inaugurée à l’aéroport de Toulouse-Blagnac

Hyport station Blagnac
La station Hyport inaugurée à l’aéroport de Toulouse-Blagnac

La première station d’Europe de production et distribution d’hydrogène renouvelable en zone aéroportuaire a été inaugurée ce lundi. Hyport est un projet emblématique pour la mobilité en région Occitanie.

Il y avait du beau monde cet après-midi à l’aéroport de Toulouse-Blagnac. La cérémonie se tenait en présence de Carole Delga, ancienne ministre et Présidente de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée ; de Catherine McGregor, Directrice Générale d’ENGIE ; de Christian Assaf, Président de l’AREC Occitanie ; Pierre-André Durand, Préfet de la région Occitanie et de Haute-Garonne (et par ailleurs délégué territorial de l’ADEME) ; et de Céline Vachey, Directrice régionale de l’ADEME Occitanie.

Hydrogène vert sur site

Réalisée par McPhy, la station peut produire 400 kilos par jour d’hydrogène renouvelable par électrolyse. En fait, il y a deux stations : une côté tarmac pour les navettes aéroportuaires, les tracteurs d’avion et les groupes électrogènes qui fournissent les avions en électricité lorsqu’ils sont au sol et non raccordés à une passerelle ; et une autre, côté ville, qui peut avitailler jusqu’à 20  bus, ou 200  véhicules légers par jour, et notamment les taxis.

« Décarboner l’aviation, cela commence par verdir les activités au sol qui sont elles aussi émettrices de CO2 », a rappelé la Directrice Générale du Groupe ENGIE, Catherine McGregor. La station s’appuie notamment sur une ferme agrivoltaïque à Fanjeaux (Aude) et sur des barrages hydroélectriques de la SHEM dans les Pyrénées, exploités par ENGIE.

Une vitrine pour l’Europe

En juin dernier, à l’occasion du salon du Bourget, Airbus, la société Hyport*, l’Aéroport de Toulouse-Blagnac et Teréga Solutions ont signé un accord de partenariat pour le développement de l’hydrogène en zone aéroportuaire. Les différents partenaires s’engagent à bâtir une feuille de route pour faire de la zone aéroportuaire de Toulouse l’un des premiers sites-pilotes Hydrogène d’Europe, accueillant à la fois une station de production, de distribution, et un large éventail d’usages d’hydrogène renouvelable.

Le projet Hyport, qui a démarré en 2018, avait été proposé en 2016 par Seiya Consulting** à la Région Occitanie, suite à la réalisation de la première étude régionale de filière hydrogène en Europe.

*Une SAS, détenue à 51% Engie, 49% par l’AREC Occitanie

**Editeur de ce site

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2