Hyports 2024: l’électrification des quais et des bateaux au programme

électrification quai bateaux
Hyports 2024: l’électrification à quai des bateaux sera au programme

L’alimentation à quai dans les ports et des équipements auxiliaires à bord sera évoquée à l’occasion de la conférence*. Il sera question aussi de l’électrification des super yachts.

Pour cette édition 2024 à Toulon, les 27 et 28 mars, le programme balaie un large spectre. Il y aura en effet un point sur la stratégie nationale hydrogène, un point sur la feuille de route de décarbonation du Maritime par le Secretariat d’Etat à la Mer (et sa déclinaison au sein de l’Institut Meet2050), ainsi qu’un certain nombre de sessions sur les écosystèmes portuaires, la réglementation, le financement et un focus sur la navigation fluviale.

Le 28 mars, la toute dernière table ronde sera l’une des plus intéressantes à suivre. Elle abordera l’utilisation de l’hydrogène sous la forme de groupes électrogènes pour assurer l’électrification à quai, ainsi que l’alimentation de bord (hospitalité et auxiliaires). Elle abordera également les opérations de refits et carénages. La session réunira Phil Sharp (CTO de Genevos), Léo Benotteau (Business Manager de HDF Energy), Matthieu Blanc (responsable de business unit chez Actemium Marine), Emmanuel Champetier de Ribes (directeur des ventes de M-Reformer) et Fabien Arnoux (Directeur du Yacht Riviera Network). Ce dernier animera d’ailleurs juste avant un atelier sur l’électrification des super yachts.

Il est à noter que dès le premier jour, le 27 mars, il sera fait allusion à la barge Elemanta, qui sera mise en service en 2025. Dans le port de Rouen, une barge embarquera une pile à combustible de forte puissance fabriquée en France par HDF Energy. Elle pourra ainsi assurer de l’électrification à quai (cold ironing) en complément du réseau électrique, pour des bateaux de type porte-conteneurs, navires de croisière ou encore tankers lors de leurs escales. Ce qui permettra de réduire de 80 % les émissions, par rapport à des générateurs Diesel. De plus, la barge pourra à terme stocker de l’hydrogène vert haute pression et l’apporter jusqu’aux soutes des futurs bateaux à hydrogène.

*Dont Hydrogen Today est partenaire média

Vous voulez en savoir plus sur HyPorts ? Alors nos derniers articles sur la plateforme Meet4Hydrogen devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur HyPorts ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène