HySeas ouvre une antenne à Saint-Nazaire

La start-up basée à Cannes ouvre un bureau technique dans la cité portuaire. Elle mise sur l’émergence d’une filière portée « par une dynamique régionale ». « Le passé industriel de Saint-Nazaire n’est plus à prouver, explique son fondateur, Arnaud Vasquez, sur le site de l’agence Nantes Saint-Nazaire Développement. Et de poursuivre : « c’est quand même l’épicentre de la construction navale en France en termes de capacités, de tonnage, et d’écosystème industrie. Il y a ici une vraie vision dynamique du territoire qui nous a séduite ». En termes de partenariats, HySeas collabore avec le réseau d’entreprises industrielles Néopolia de Saint-Nazaire sur différents projets.

HySeas cherche à recruter rapidement des ingénieurs ainsi que des chefs de projet.

La start-up rappelle qu’elle a été le seul lauréat maritime de l’appel à projets « Mobilité hydrogène » lancé par Nicolas Hulot. Parmi ses activités, elle met en place la certification des systèmes pour les navires commerciaux. L’un des premiers développements concerne une navette fluviale à hydrogène capable de transporter 200 personnes. Elle sera mise en fonctionnement dès 2022 dans la baie de Toulon (projet Hynovar). Et ce n’est que le début d’une série de projets engagés en France et à l’étranger dans le domaine de la pile à combustible pour le transport maritime.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting