Hysilabs retenu par l’accélérateur de start-ups de Toyota

Dans le cadre de sa deuxième campagne de soutien aux start-ups, l’accélérateur de Toyota Europe a sélectionné 5 jeunes pousses sur un total de 140 candidats provenant de 42 pays. Parmi elles, on note la présence de Hysilabs.

La start-up d’Aix-en-Provence a développé un procédé facilitant le transport à l’état liquide et sans danger de l’hydrogène. Concrètement, Hysilabs greffe des molécules d’hydrogène sur des molécules de silicium pour en faire de l’hydrure de silicium sous forme liquide. Il devient ainsi plus facile de transporter l’hydrogène, et sans risque. Une fois qu’il est arrivé à destination, une réaction chimique permet de libérer instantanément l’hydrogène du silicium, grâce à de l’eau et à un catalyseur fait de matériaux non rares et non dangereux. Cette solution, protégée par une douzaine de brevets, ne présente aucun risque d’explosion.

Les lauréats retenus par Toyota recevront des fonds et devront produire une preuve de concept d’ici juin prochain.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting