Le Hyundai Nexo est à la fois propre et très sûr

Hyundai Nexo propre sûr
Le Hyundai Nexo est à la fois propre et très sûr

Le SUV à pile à combustible du constructeur coréen fait partie de la dernière livrée des véhicules testés par EuroNCAP. C’était d’ailleurs la première fois que cet organisme passait au crible (crash-tests et évaluation des systèmes de sécurité active) une voiture à hydrogène. Il avait jusqu’ici évalué des modèles électriques, hybrides rechargeables et hybrides, mais ni la Mirai ni l’ix35 Fuel Cell, ni la Honda Clarity n’avaient eu droit à ce traitement.

Ce qui est positif, c’est que la Nexo a eu 5 étoiles. C’est la note maximale. La voiture n’a pas explosé lors du crash-test. Elle a même globalement de bonnes notes, comme 94 sur 100 en protection du conducteur, 87 pour les passagers et 80 pour le niveau de ses aides à la conduite. Un score entaché par une performance moyenne dans la prise en compte des piétons et cyclistes avec une note de 68.

Néanmoins, le secrétaire général d’EuroNCAP, Michiel van Ratingen, se félicite de voir que les modèles à énergie alternative de dernière génération – la Nexo mais aussi la Lexus ES hybride qui a également 5 étoiles – ont obtenu la note maximale.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde