Hyundai : 250 véhicules commerciaux à hydrogène sur la route

hyundai véhicules à hydrogène

A ce jour, le constructeur coréen a livré 47 camions Xcient FC et 200 bus Elec City Fuel Cell. Et il entend bien poursuivre la dynamique.
Avec près de 250 véhicules lourds à hydrogène déployés à travers le monde, Hyundai estime avoir économisé 29 714 tonnes de CO2 par rapport aux modèles équivalents en Diesel. Ils ont par ailleurs un effet de purification sur l’air ambiant comparable à ce que pourraient absorber 3 467 hectares de forêt.

7 millions de km parcourus par les camions

Le camion Xcient Fuel Cell est surtout visible en Suisse, avec une flotte qui totalise à ce jour plus de 7 millions de km. Ce modèle est aussi exporté vers l’Allemagne, Israël et les Etats-Unis. I y a aussi des plans pour le marché chinois. L’autonomie est de 400 km, avec 31 kg d’hydrogène stockés à une pression de 350 bars. Une pile de 180 kW est couplée à un moteur de 350 kW et une batterie de 72 kWh. Quant aux bus, ils embarquent une pile de 180 kW et 34 kg d’hydrogène à une pression de 700 bars (répartis dans 5 réservoirs d’une contenance totale de 845 litres) pour une autonomie de 550 km. La propulsion est assurée par un moteur de 180 kW et une batterie de 78,4 KWh.

Un partenariat avec Iveco

Dans le domaine des véhicules commerciaux, une collaboration a été initiée avec Iveco. Elle va se traduire par le développement d’une version hydrogène de l’utilitaire Daily et l’intégration de la technologie H2 sur des bus.

Sur le site de Hyundai trucks and bus, il est fait référence à la vision du géant coréen pour 2030. Hyundai se fixe l’objectif de produire 500 000 véhicules à hydrogène, avec une étape intermédiaire de 130 000 en 2025.

Mais, les volumes ne sont pour l’instant pas au rendez-vous. Depuis 2018, le constructeur a commercialisé près de 32 000 exemplaires de la Nexo dans son pays d’origine, qui représente 90 % des ventes mondiales. En principe, il devait sortir une nouvelle version de la Nexo cet été et lancer un utilitaire à hydrogène, le Staria, en fin d’année. Après 2025, le plan prévoit également de plus gros modèles en version hydrogène.

La volonté est bien d’élargir la cible au-delà de l’automobile et d’aller sur les véhicules commerciaux, les bateaux et la mobilité aérienne.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde