Hyzon multiplie les commandes en Europe

Alors que les fabricants de camions ne proposeront des véhicules qu’en 2023 dans le meilleur des cas (CNH/Iveco avec Nikola), voire 2025 et au-delà (Daimler et Volvo), exception faite de Hyundai (qui commence à livrer en Europe) et de Toyota (qui vise plutôt pour l’instant les USA et le Japon), Hyzon Motors profite du vide actuel pour placer ses produits. La dernière annonce en date concerne l’Autriche, où 70 camions H2 seront livrés à l’enseigne d’épicerie MPREIS (via sa filiale JuVe Automotion). Cet acteur est engagé dans l’hydrogène et construit ses propres stations. Les deux sociétés vont d’ailleurs étudier l’hypothèse d’une collaboration dans le cadre du projet H2Alpin.

Un peu plus tôt, Hyzon avait déjà annoncé la commande de 20 camions de 50 tonnes aux Pays-Bas pour les transporteurs Jan Bakker et Millenaar & van Schaik. Ils seront assemblés dans son usine européenne et livrés à partir du dernier trimestre. Par ailleurs, la start-up a décidé de rejoindre une initiative lancée par la ville d’Utrecht et baptisée Covenant. Elle consiste à déployer 1 800 véhicules et 10 stations de remplissage à l’horizon 2025. Elle a aussi des liens avec la ville de Groningue, pour laquelle 15 véhicules vont être livrés (10 camions dont des bennes à ordures et 5 vans). C’est une reconnaissance, car elle est considérée comme la cité de l’énergie aux Pays-Bas.

Et en Angleterre, un camion à hydrogène autonome va prendre la route dès cette année, dans le cadre d’un partenariat avec la société Airdrivers.

C’est l’Europe entière qui est le terrain de jeu de Hyzon Motors. La société a d’ailleurs annoncé son intention d’être la première à offrir une parité avec le Diesel en matière de TCO (coût total de possession) sur le continent, grâce à ses offres de leasing pour des bus et des camions à l’hydrogène. Et elle fait partie de la coalition d’industriels qui a pour ambition de déployer 100 000 camions H2 en Europe d’ici 2030.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting