L’IFP School lance son Mastère hydrogène

mastère hydrogène IFP School
L’IFP School lance son Mastère hydrogène

Liée à l’IFPEN, l’IFP School lance une nouvelle formation sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’hydrogène : le programme de Mastère spécialisé « Hydrogen Project and Engineering ». D’une durée de 12 mois, ce cursus sera dispensé en anglais et démarrera en septembre 2024.

Les inscriptions ont été ouvertes fin janvier et seront clôturées le 15 avril. Il en coûte 18 000 € pour les étudiants en poursuite d’études et les demandeurs d’emploi, et 24 000 € pour les professionnels.

Le programme Hydrogen Project and Engineering, dispensé en anglais, offre une perspective globale sur l’industrie et la filière hydrogène en France et à l’international. Il est à noter que la formation est soutenue par des acteurs de l’énergie (Air Liquide, Engie, GRTGaz et la SAIPEM), mais aussi des fournisseurs de technologies H2 (Axens, Elogen, H2V, Lhyfe, Technip Energies) et un acteur de la mobilité (Volvo).

À l’issue de la formation, les élèves seront capables d’analyser l’environnement géopolitique de l’énergie et en particulier de l’électricité et de l’hydrogène ; concevoir un projet H2 dans un contexte en évolution ; piloter la mise en oeuvre du projet H2 dans un contexte en évolution ; mais aussi contractualiser avec des acteurs de la filière pour sécuriser le projet sur le long terme.

Les titulaires de ce Mastère pourront ensuite prétendre à des postes tels que chef de projet, développeur business, chargé d’affaires, responsable du bureau d’études, gestionnaire de risques ou gestionnaire d’actifs dans l’industrie, ingénieur d’études, ou encore consultant dans des cabinets de conseil.

Vous voulez en savoir plus sur le Mastère hydrogène de l’IFP School ? Alors notre dernier article sur le sujet devrait vous intéresser. Vous pouvez le lire ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène