L’IFPEN sera une fois de plus à Hyvolution

ifpen hyvolution 2024
L’IFPEN sera une fois de plus à Hyvolution

L’IFPEN et IFP School seront présents au rendez-vous incontournable des acteurs de l’hydrogène en France et en Europe.

Alors que l’hydrogène se développe en France, comme un peu partout dans le monde, Hyvolution sera l’occasion pour l’Institut Français du Pétrole et des Energies Nouvelles de présenter son savoir-faire. Il affirme « jouer un rôle de premier plan », puisqu’il intervient sur l’ensemble de la chaîne de valeurs, de la production de l’hydrogène décarboné à son stockage, en passant par son transport et ses différentes utilisations pour la mobilité.

Sur son stand, l’IFPEN communiquera notamment sur l’hydrogène naturel. Il propose de participer à une meilleure connaissance du sujet et mettra en avant des méthodes de quantification des ressources éventuelles. Il évoquera également la sécurité du transport de l’hydrogène et les applications dans la mobilité. L’IFPEN étudie à la fois les piles à combustible et les moteurs à hydrogène (deux voies complémentaires), ainsi que les e-fuels (carburants de synthèse fabriqués à partir d’électricité verte).

Par ailleurs, en tant qu’école de l’innovation énergétique et de la mobilité durable, l’IFP School entend quant à elle contribuer à la construction d’une filière hydrogène décarbonée en préparant les futurs talents du secteur.

Vous voulez en savoir plus sur l’IFPEN et Hyvolution ? Alors nos derniers articles sur ces deux acteurs devraient vous intéresser. Vous pouvez lire notre dernier article sur l’IFPEN ici et vous pouvez accéder à tous nos articles sur Hyvolution .

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles