L’Inde investit deux milliards dans l’hydrogène

Le pays a décidé de consacrer 174,9 milliards de roupies (soit 2 milliards d’euros) dans un plan pour développer l’hydrogène vert et devenir un exportateur.

L’Inde, qui est l’un des plus gros pollueurs de la planète, a pour ambition d’atteindre la neutralité carbone en 2070. D’ici 2030, le pays prévoit une production de 5 millions de tonnes d’hydrogène vert, réduisant au passage les émissions de CO2 de 50 millions de tonnes. Mais surtout, son ambition est de répondre à 10 % de la demande globale en hydrogène en exportant une partie de sa production. L’ambition est de se doter de capacités entre 60 et 100 GW.

L’Inde vise un coût compétitif, entre 300 et 400 roupies le kilo (3,4 à 4,5 euros).

L’agence Reuters rappelle que plusieurs grands groupes comme Reliance Industries, Indian Oil, NTPC, Adani Enterprises , JSW Energy, ReNew Power et Acme Solar ont des projets ambitieux dans l’hydrogène. Le pays attire aussi des compagnies étrangères, comme TotalEnergies qui va produire avec Adani.

Le programme, qui a pour nom « Strategic Interventions for Green Hydrogen Transition Programme (SIGHT) », devrait s’accompagner de fonds supplémentaires pour financer des projets pilotes et la recherche.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting