Un jeune de 13 ans décroche une subvention pour acheter un bus à hydrogène

jeune subvention bus hydrogène
Un jeune de 13 ans décroche une subvention pour acheter un bus à hydrogène

Un élève au collège Jean-Rostand à Moûtiers a soumis un projet dans le cadre des budgets citoyens de la Savoie. Il a été retenu par le public dans la catégorie jeunes. Comme quoi la nouvelle génération s’intéresse à l’hydrogène.

C’est presque un conte de Noël. L’histoire a été mentionnée par le Dauphiné Libéré, mais c’est sur le site de la Communauté de Communes Coeur de Tarentaise (CCCT) qu’on peut obtenir les détails. Le jeune Mathias est venu présenter son projet en septembre dernier à Fabrice Pannekoucke, le Président de la Com’com’. Ce dernier, qui est maire de Moûtiers, est aussi un élu de la région Auvergne Rhône-Alpes et à ce titre bien sensibilisé à ces enjeux. Le collégien, qui est aussi conseiller départemental jeunes, a indiqué vouloir transporter de façon écologique les gens vers les stations de ski. Un projet qu’il a recentré sur Moûtiers. Et son projet était d’acheter un bus à hydrogène, à destination des scolaires et des associations.

Un projet choisi par vote public

Il a expliqué qu’il était « important de se déplacer de manière éco-responsable » et que « la station d’hydrogène de Moûtiers devrait servir à plus de monde ». Coeur de Tarentaise a écouté sa proposition avec beaucoup d’attention. Et notre jeune Mathias a reçu l’aide de la mairie, mais aussi de l’équipe territoriale qui l’ont aidé à monter son projet. Le reste, c’est le choix du public. Plus de 24 000 personnes ont voté pour sélectionner les 32 projets lauréats, sur un total de 93. Et celui de Mathias figure parmi les 7 projets jeunes.

Alors que les projets visent à protéger les abeilles, les écureuils et les chouettes, favoriser le handiski, ou encore développer l’inclusion, le bus à hydrogène fait un peu figure d’OVNI. Néanmoins, le projet a été retenu. Et à ce titre, Mathias va pouvoir bénéficier d’une subvention de 50 000 euros. Il envisage maintenant de solliciter des partenaires, dont potentiellement GCK et Atawey.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2