La CSIAM réclame des engagements sur les stations à hydrogène

La Loi d’Orientation sur les Mobilités (LOM) a été passée au crible par la CSIAM. En décembre 2017, la Chambre Syndicale Internationale de l’Automobile et du Motocycle avait déjà pris position dans le cadre des débats qui ont été menés lors des Assises de la mobilité. Elle a publié un article qui décrypte les différents points de la loi. Voici ce que la CSIAM écrit à propos de l’hdrogène.

Après l’article 23 : infrastructures de recharge en hydrogène

Portée de l’article : Après le vote du texte au Sénat, aucun article ne fait mention d’un objectif d’infrastructures d’avitaillement en hydrogène sur le territoire.

Position de la CSIAM : Sans contrevenir au principe de neutralité technologique, la CSIAM estime nécessaire que soit inscrit dans le texte un objectif de déploiement de stations hydrogène d’ici à 2028, conformément à l’esprit du plan Hydrogène présenté par le gouvernement en juin 2018.

Article 24 : cadre d’action régional de déploiement des points d’avitaillement

Portée de l’article : Cet article modifie le code général des collectivités territoriales afin de créer un « cadre d’action régional de déploiement de points de recharge de véhicules électriques ou hybrides rechargeables et de stations d’avitaillement en gaz naturel liquéfié ou en gaz naturel comprimé ».

Position de la CSIAM : La CSIAM soutient l’ambition de cet article mais souhaite qu’il puisse être complété par les stations délivrant de l’hydrogène pour les véhicules.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting