La FIA devrait faire une annonce sur l’hydrogène

Selon des sites spécialisés, la Fédération internationale de l’automobile devrait prochainement faire une annonce portant sur la place de l’hydrogène dans le sport automobile. Son président, Jean Todt, a fait une déclaration en ce sens en marge du e-Prix de Formule E de Rome auquel il assistait le week-end dernier. « C’est une technologie intéressante », a-t-il dit. « Beaucoup travaillent sur le sujet et la FIA apportera sa contribution », a encore glissé le français.

On sait à ce stade que les 24 Heures du Mans inaugureront une catégorie hydrogène en 2024. L’ACO et GreenGT ont développé un prototype qui permet de valider la technologie. Et les partenaires sont déjà annoncés en vue de la future compétition H2 (Red Bull Advanced Technologies, Oreca, GreenGT, Plastic Omnium….).

Quel type d’annonce peut-on espérer ? La FIA a établi un plan ambitieux visant à rendre le sport automobile plus respectueux de l’environnement. Il y a déjà la Formule E et l’électrification est en marche pour le rallye et les championnats de tourisme. Certains parient sur l’arrivée de carburants plus propres et élaborés justement à partir d’hydrogène. La solution aurait pour avantage de préserver pendant encore quelques années les moteurs thermiques, tout en réduisant l’empreinte carbone. En F1, un acteur de l’hydrogène – Ineos – est partenaire de l’écurie Mercedes et pourrait aider à produire ce carburant.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting