La filière auto s’ouvre progressivement à l’hydrogène

ANFA-semaine-mobilité

Du 19 au 26 mars prochains, plus de 160 établissements en France (CFA, lycées professionnels et entreprises) de la branche des métiers des services de l’automobile, du camion, de la moto et du vélo ouvriront leurs portes à l’initiative de l’ANFA (Association Nationale pour la Formation Automobile). Ce sera l’occasion pour le public de découvrir les nombreux métiers proposés par la filière, de mécanicien à peintre en carrosserie, de magasinier à vendeur de véhicules, de dépanneur-remorqueur à contrôleur technique.

Cet événement s’inscrit dans le cadre de la première semaine des services de l’automobile et de la mobilité. Pendant cette période, plus de 300 animations (portes ouvertes, conférences, ateliers) sont organisées dans les établissements participants. Parmi les thèmes de conférences, on relève bien sûr celui de la voiture autonome. Mais, il sera aussi question des véhicules électriques et du stockage de l’hydrogène. Ce dernier point montre que les organismes en charge de la formation des futurs professionnels de l’automobile savent que la filière doit s’adapter à l’évolution de la technologie.

Or, les véhicules zéro émission – aussi bien à batterie qu’avec pile à combustible – feront partie de l’équation. Des ateliers autour de véhicules électriques sont d’ailleurs au programme de cette semaine de découverte.

Plus d’infos sur le site de l’ANFA.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Share on twitter
Share on linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting