La France veut être leader de l’hydrogène vert en 2030

Emmanuel Macron a pris la parole ce matin pour présenter France 2030 : un plan d’investissement qui s’élève à 30 milliards d’euros sur 5 ans. Il vise à développer la compétitivité industrielle et les technologies d’avenir. L’hydrogène fait partie de ces priorités, au même titre que les batteries et les petits réacteurs nucléaires.

L’objectif est de « devenir le leader de l’hydrogène vert en 2030 » a dit le chef de l’Etat,  avec « au moins deux Gigafactories d’électrolyseurs  » sur le territoire français.  »Cela fait partie vraiment d’un des secteurs où nous pouvons être leader. C’est vraiment une filière dans l’énergie où nous pouvons le faire parce que nous avons des atouts. On a la possibilité de faire de l’électrolyse très décarbonée, c’est une énorme chance. C’est ce qui nous permettra d’être en leader  », a-t-il souligné.

« Ce que nous devons faire absolument pour l’hydrogène, c’est ne pas répéter les erreurs que nous avons faites sur les énergies renouvelables, a poursuivi M. Macron. « On a trop peu investi sur l’offre et la capacité à développer notre filière. On doit développer notre offre industrielle dans l’hydrogène et donc investir massivement dans cette filière ».

D’ici à 2030, le Président souhaite que le pays puisse « produire massivement de l’hydrogène » et que se développent « l’ensemble des technologies utiles à son utilisation  ».

(Source : le Monde)

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Share on twitter
Share on linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting