La Norvège croit au camion à hydrogène

L’association norvégienne pour l’hydrogène (NHF) a présenté un plan ambitieux visant à déployer 1 000 camions à hydrogène d’ici 2023.

Pourquoi un tel optimisme de la Norvège ? Il ne faut pas oublier que la société locale Nel Hydrogen est impliquée dans la fourniture d’électrolyseurs et de stations pour Nikola Motor dans le cadre d’un énorme contrat aux Etats-Unis. Il y a également d’autres projets de camions à hydrogène dans le monde entier.

Suite à des conversations avec des acteurs de l’industrie, la firme de consulting Greensight estime à 500 le nombre de camions à hydrogène qui pourraient être produits chaque année, sur des lignes de production dédiées. L’augmentation des volumes aura un impact sur les prix, notamment celui de la pile à combustible.

Par ailleurs, le coût de l’hydrogène pourrait à terme devenir moins cher que le Diesel, avec un objectif de 57 couronnes par kilo. La NHF voudrait s’inspirer de la Suisse, où des acteurs se sont regroupés à travers une société commune et où la Coop a décidé d’investir dans des stations. Avec des actions coordonnées, l’hydrogène pourrait devenir plus compétitif.

La Norvège pense qu’il est temps d’investir pour décarboner le transport routier.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting