La première Mirai vient d’arriver en France

sans-titre

Le premier modèle de série à hydrogène de Toyota n’est pour le moment vendu que dans certains pays d’Europe (Allemagne, Angleterre, pays scandinaves), mais un premier exemplaire a été immatriculé en France. Cette Mirai a été livrée à Air Liquide, qui est un acteur majeur de l’hydrogène.

Les clés ont été remises par Pascal Ruch, PDG de Toyota France, à Pierre-Etienne Franc, Vice-Président Marchés et Technologies Avancés au sein de ce groupe français. Et le site n’a pas été choisi par hasard. La remise de clé s’est effectuée à la première station de recharge d’hydrogène à Paris, implantée par Air Liquide au Pont de l’Alma en décembre 2015, à l’occasion de la COP21.

« C’est un signe fort qu’Air Liquide soit le premier client de la Toyota Mirai en France », a déclaré Pascal Ruch, le Président de Toyota France. Le constructeur japonais a la volonté de promouvoir la mobilité hydrogène en s’associant avec quelques partenaires en France qui partagent également cette ambition.

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting