La station à hydrogène de Braley commence à prendre forme

Soutenu par l’Europe, l’Etat et le conseil région d’Occitanie, la station d’hydrogène de la société Braley dans l’Aveyron devrait être opérationnelle d’ici la fin de l’année, nous apprend la Dépêche. Après quelques retards occasionnés par de nécessaires travaux d’extension du terrain d’implantation de la station, le chantier vient de reprendre, à proximité des nouveaux bâtiments de l’entreprise Braley, route d’Espalion aux portes de Rodez, précise le quotidien.

Ce projet de 3,5 M€, subventionné à hauteur de 1,6 M€, a pu voir le jour dans le cadre d’un appel à projets européen, ayant réuni plusieurs partenaires, dont EDF, Areva et l’institut européen de recherche sur l’énergie, autour de Christian Braley, dont l’entreprise est spécialisée dans le traitement des déchets.

Dans la future station, l’hydrogène sera produit par électrolyse, à partir d’énergie fatale.

En attendant la mise en service des nouvelles installations, la conduite de gaz naturel sera fonctionnelle d’ici la fin du mois. Et une station provisoire de distribution d’hydrogène permet, depuis déjà plusieurs mois, de faire le plein de la quinzaine de véhicules dont sont équipés Rodez Agglomération, les mairies de Luc-la-Primaube et Onet-le-Château, La Poste, EDF, Enedis, ou bien encore Ruban Bleu et, bien sûr, l’entreprise Braley.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting