La Toyota Mirai à l’assaut des Emirats

C’est une décision très symbolique : les Émirats arabes unis souhaitent tester les voitures à hydrogène de Toyota dans le cadre d’un nouveau projet visant à réduire les émissions de CO2. Le test s’inscrit dans un projet plus global appelé « UAE Vision 2021 ». Il vise à améliorer la qualité de l’air, à réduire la dépendance au pétrole et à moderniser les infrastructures. Air Liquide, Masdar et la Compagnie nationale du pétrole d’Abu Dhabi participent à cette initiative gouvernementale.

Une station de distribution d’hydrogène sera donc construite à Abu Dhabi en mai 2017. Le constructeur japonais mettra ensuite en circulation des Mirai dans la région. Au-delà de la préservation de l’environnement, le test permettra d’évaluer l’effet des conditions climatiques extrêmes sur les voitures et l’infrastructure de ravitaillement.

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting