La Vienne veut passer au vélo H2

Selon La Nouvelle République, un événement organisé dans le cadre des journées nationales des voies vertes et de la semaine européenne de la mobilité a été l’occasion de faire le point sur la dynamique hydrogène en sud Touraine* et en région Nouvelle-Aquitaine. C’était en en fait un week-end placé sous le signe du vélo H2, avec une conférence le vendredi et un roulage le samedi. L’entreprise Pragma Industrie, installée à Biarritz, a présenté à cette occasion son vélo, qui a une autonomie de 100 km et se recharge en seulement 3 minutes.

Pour Philippe Merlier, le délégué départemental de l’association française pour le développement des véloroutes et des voies vertes (AF3V), ce type de vélo présente « plus de qualités de liberté, de fiabilité, de confort même, que son homologue à assistance électrique ».

Il faut savoir qu’une boucle traversant la Vienne pour la promotion du tourisme à vélo est en train de se dessiner. D’une longueur de 345 km, elle reprendrait une partie d’itinéraires existants, comme La Loire à vélo, la Scandibérique ou la Saint-Jacques à vélo. L’objectif est de relier le Futuroscope aux châteaux de la Loire.

« Des projets d’axes, de boucles d’itinéraires réservés à la mobilité légère se mettent progressivement en place », a rappelé en substance Alain Pichon, président de l’association des maires de la Vienne et vice-président du conseil départemental en charge de l’environnement. Philippe Merlier a suggéré notamment « l’installation d’un chargeur hydrogène du côté du Futuroscope, à mi-chemin donc de Poitiers et Châtellerault ».

*La communauté de communes Touraine Vallée de l’Indre a présenté ses projets et notamment le déploiement de vélos H2.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting