L’ACO à fond pour l’hydrogène

C’est un Pierre Fillon radieux qui a vu rouler pendant quelques centaines de mètres ce soir le prototype LMP2HG de MissionH24 dans le centre du Mans. Le bolide à hydrogène a fait le spectacle, drainant de nombreux fans. La voiture s’est aussi bien comportée en piste ces derniers temps, aussi bien à Spa-Francorchamps, il y a quelques mois, que dimanche dernier, lors des tests pour les 24 h. C’est pour cette raison que l’auto a été autorisée à boucler un tour du circuit des 24 h, samedi, juste avant le départ.

Le Président de l’ACO nous a confié que le groupe de travail autour de l’arrivée de l’hydrogène au Mans en 2024 comprenait 5 constructeurs (l’un d’entre eux est sans surprise Toyota), un équipementier et Michelin. Il est par ailleurs enchanté de son voyage à Montréal, où Bibendum organisait Movin’on. Cet événement, dédié à la mobilité durable, a consacré un certain nombre de sessions à l’hydrogène.

Par ailleurs, le patron des 24 h a donné une interview au Maine Libre. Il y déclare notamment qu’une station va être installée proche du circuit. L’ACO souhaite également convertir à l’hydrogène ses véhicules d’intervention. Le club souhaite également inciter les entreprises et les collectivités à se doter de flottes avec ce type d’énergie.

Aux dernières nouvelles, Pierre Fillon serait même assez enclin à rouler dans une voiture à hydrogène.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting