L’Allemagne préparerait un plan H2 sur 10 ans

Le gouvernement allemand devrait annoncer très prochainement un grand plan sur dix ans pour créer une véritable économie de l’hydrogène. Selon la presse locale, qui a déjà révélé quelques pistes, le pays veut couvrir 20 % de ses besoins avec de l’hydrogène décarboné d’ici à 2030. Ce qui nécessitera l’installation de 3 à 5 gigawatts de capacité d’électrolyse et le développement en parallèle de la production d’hydrogène dit « bleu », avec captation du carbone. L’Allemagne compte aussi développer les équipements et les solutions pour couvrir toute la chaîne de valeur de la production et de l’acheminement et pour les exporter à partir de 2024.

Autres données à retenir : l’ambition est la mise en circulation de 60 000 voitures particulières à hydrogène d’ici à 2021, avec notamment 2,1 milliards d’euros de primes pour les automobilistes jusqu’en 2023. Les laboratoires de recherche recevront pour leur part jusqu’à 600 millions d’euros d’ici à 2025.

Notre voisin a décidé de ne plus perdre de temps. Il multiplie les accords avec des industriels et des pays pour se garantir des ressources en hydrogène vert fabriqué avec des énergies renouvelables. Par ailleurs, pas moins de quatre ministères travaillent aujourd’hui sur une stratégie économique, financière et politique pour substituer progressivement de l’hydrogène au pétrole, au gaz naturel et au charbon. Un plan sera annoncé au cours de ce mois par le ministre de l’économie Peter Altmaier. Ce même ministre avait affirmé l’an dernier que l’ambition de l’Allemagne était de devenir le numéro un de l’hydrogène.

Le plan du gouvernement allemand est construit sur une échelle de temps qui devrait aider la filière à se structurer.

Sources : L’Usine Nouvelle, Transitions Energies

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting