Land Rover pourrait aussi venir à l’hydrogène

La célèbre marque du groupe JLR (Jaguar Land Rover) ne pense pas que les batteries soient la meilleure option pour équiper ses futurs modèles tout-terrain. Elle propose une version hybride rechargeable du Range Rover et du Range Sport (P400e), mais il n’y a pas de modèle 100 % électrique (contrairement à Jaguar qui propose un SUV électrique, le I-Pace). « Pour arriver à zéro émission, sur de si gros véhicules, la marque fera sans doute intervenir d’autres technologies », a indiqué Nick Rogers, directeur technique de JLR, ajoutant que « la pile à combustible était une piste à étudier ».

Le constructeur britannique a d’ailleurs nommé au mois de mars un nouveau responsable de l’hydrogène et des piles à combustible, Ralph Clague. Cet expert a notamment travaillé chez Intelligent Energy et chez le constructeur chinois Great Wall, où il dirigeait la recherche dans ce domaine.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting