L’Angleterre présente son plan sur l’hydrogène

Alors qu’il doit accueillir en novembre la COP26 à Glasgow, le Royaume-Uni vient de présenter son plan sur l’hydrogène. Le ministre en charge de l’Energie, Kwasi Kwarteng, a en effet dévoilé la stratégie nationale avec un budget de 4 milliards de livres d’ici 2030. Le montant n’est pas aussi conséquent qu’en Allemagne (9 milliards d’euros) ou en France (7,2 milliards). Néanmoins, la feuille de route affiche l’ambition d’une capacité de 5 GW d’électrolyse en 2030 et la création de 9 000 emplois à cet horizon.

D’ici 2050, l’hydrogène pourrait générer 100 000 emplois et un chiffre d’affaires de 13 milliards, selon le ministère.

L’Angleterre, qui parle d’hydrogène « bas carbone », voit ce vecteur d’énergie jouer un rôle dans la décarbonation du secteur industriel (chimie, raffineries), l’énergie, mais aussi dans le transport (bateaux, camions et trains). Il pourrait représenter 20 à 35 % de la consommation d’énergie en 2050.

Le détail à consulter ici.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting