Le Conseil de l’Hydrogène s’invite à la COP26

A l’occasion de la conférence sur le climat de Glasgow, l’Hydrogen Council publie un nouveau rapport qui énonce que l’hydrogène pourrait contribuer à réduire de 20 % les émissions de CO2 d’ici 2050 (soit l’équivalent de 80 GT). Au cours de la décennie, la demande va augmenter de 50 %. En conséquence, l’hydrogène permettrait dès 2030 de réduire l’équivalent des émissions de CO2 du Royaume-Uni, de la France et de la Belgique réunis.

Aujourd’hui, on dénombre plus de 500 projets dans le monde pour un investissement de 160 milliards de dollars. Toutefois, il est nécessaire d’investir 4 fois de plus d’ici 2030 et de nouer des partenariats public-privé pour que cette vision puisse devenir une réalité. Le Conseil, qui réunit des PDG de multinationales, demande aux dirigeants du monde de concerter leurs efforts et concrétiser les plans de développement de l’hydrogène. Il met d’ailleurs à leur disposition une boîte à outils avec des données sur la réduction des émissions de carbone afin de faciliter la prise de décisions.

« C’est un appel pour que les décideurs et l’industrie joignent leurs forces et réussissent la transition », commente Benoît Potier, PDG d’Air Liquide et Vice-Président de l’Hydrogen Council.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting