Le corridor France-Espagne est en bonne voie

station-hydrogene
Le premier corridor de distribution d’hydrogène transfrontalier entre la France, l’Espagne et l’Andorre (H2Piyr) a été lancé officiellement le 17 octobre à Toulouse en présence de Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région Occitanie et de Gilles Capy, délégué régional EDF en Occitanie.

Doté d’un budget de 3,9 M€, H2Piyr est un projet expérimental de 3 ans, financé à 65 % par le Fonds européen de développement régional à travers l’un des volets du programme Poctefa 2014-2020.

L’objectif est de déployer un réseau de 10 stations à hydrogène, dont certaines produiront de l’hydrogène à partir d’électricité d’origine hydraulique, solaire ou éolienne. Trois stations seront ouvertes dans la région Occitanie : Rodez et Pamiers en 2017 puis Toulouse (négociation en cours).

Par ailleurs, une station sera ouverte en Andorre et 4 en Aragon (Espagne).

Elles viendront s’ajouter aux 3 stations déjà existantes d’Albi, de Saragosse et de Huesca. Le projet est coordonné par la Fundacion para el desarollo de las nuevas tecnologias del hidrogeno en Aragon, en partenariat avec EDF, Madeeli, Ondulia (Ariège), Fuerzas Eléctricas de Andorra (Andorre) et Applus Idiada (Catalogne).

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting