Le Figaro s’intéresse à Mme hydrogène chez ENGIE

Dans les pages éco, le quotidien présente aujourd’hui Michèle Azalbert, la responsable de la nouvelle branche dédiée à l’hydrogène renouvelable chez ENGIE. Dans les colonnes du Figaro, celle qui était encore récemment en charge des activités dans le gaz liquéfié, parle d’un « virage énergétique vers le renouvelable ». La branche qu’elle dirige va aider « ENGIE à s’imposer comme leader de la transition énergétique ».

Au sein de cette structure, qualifiée de « start-up » au sein du groupe, Mme Azalbert confie que l’objectif est de « passer à la production d’hydrogène à grande échelle, en s’appuyant sur les compétences du groupe dans le gaz et l’électricité ». Le journal nous apprend qu’elle compte s’appuyer sur trois projets, mobilisant plusieurs milliards d’investissements, pour « passer des paroles aux actes ».

C’est plutôt bienvenu de la part du Figaro qui, il y a quelques mois, avait interviewé sur une pleine page la directrice générale du groupe, Isabelle Kocher, sans mentionner une seule fois le mot hydrogène….

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting