Le Japon accélère sur la mobilité hydrogène

Air Liquide et 10 grandes entreprises japonaises* issues de différentes industries et de la finance ont décidé de créer le consortium “Japan H2 Mobility”. L’objectif du JHyM est d’accélérer le déploiement au Japon de stations et de voitures fonctionnant à l’hydrogène. Les 11 sociétés fondatrices contribueront d’ailleurs au développement d’un réseau de 320 stations d’ici 2025, et 900 d’ici 2030.

Aujourd’hui, on dénombre déjà près de 100 stations en service au Japon. Le consortium va en financer 80 de plus, au cours des quatre prochaines années, afin d’alimenter un parc estimé à cette date à de près de 40 000 voitures électriques à hydrogène.

Pour sa part, Air Liquide installera et opérera une vingtaine de stations d’ici 2021.

Il s’agit de : Toyota Motor Corporation, Nissan Motor Co. Ltd., Honda Motor Co. Ltd., JXTG Nippon Oil & Energy Corporation, Idemitsu Kosan Co. Ltd., Iwatani Corporation, Tokyo Gas Co. Ltd., Toho Gas Co. Ltd., Air Liquide Japan Ltd., Toyota Tsusho Corporation, Development Bank of Japan Inc.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting