Le Mans passe à la vitesse supérieure pour son prochain forum sur l’hydrogène

 

La métropole du Mans fait de plus en plus parler d’elle. Tout le monde a en tête les 24 heures et l’arrivée programmée en 2024 d’une catégorie de voitures d’endurance à hydrogène. Il y aussi une station de remplissage face au circuit de l’ACO et un bus H2 qui circule en ville. Ces derniers jours, l’annonce d’une commande groupée de bennes à ordures ménagères (BOM) fonctionnant à l’hydrogène, et mutualisée entre Le Mans, Dijon et Angers, a fait beaucoup de bruit. L’initiative intéresse d’autres collectivités qui souhaiteraient rejoindre la démarche.

Et puis il y a aussi le train. Le Président de la métropole du Mans, l’ancien ministre Stéphane Le Foll, plaide pour l’utilisation de trains à hydrogène sur l’ensemble de la ligne Alençon-Le Mans-Tours. Une proposition reçue 5 sur 5 par le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, qui s’est exprimé sur le sujet il y a peu lors d’un déplacement au Mans.

Par ailleurs, en lien avec la région Pays de la Loire, tout un écosystème se met en place dans le grand Ouest.

Pour toutes ces raisons, la métropole veut monter en puissance sur l’hydrogène et regrouper toutes ces énergies à travers son forum sur l’hydrogène*, qui aura lieu le 21 septembre. L’événement, qui sera cette fois précédé d’un colloque scientifique organisé par Le Mans Innovation, réserve plusieurs temps forts. Parlons d’abord du grand témoin, qui sera Victorien Erussard, le capitaine d’Energy Observer. Celui qui porte haut et fort les couleurs de la filière hydrogène à travers le monde, évoquera son odyssée, mais aussi sa vision de l’écosystème H2 en mer comme sur terre. A travers sa filiale EODev, Energy Observer est déjà devenu un acteur incontournable.

Il ne faut pas oublier que Le Mans est une ville d’eau avec deux rivières (La Sarthe et l’Huisne). Le forum évoquera donc les applications fluviales. Globalement, il y aura une ouverture sur le maritime (avec par exemple les projets sur Saint-Nazaire de la région Pays de la Loire), ainsi que sur la mobilité lourde, avec les bus (retours d’expérience), les camions (dont les bennes à ordures) et le train. Il sera question aussi de la réunification des écosystèmes et des conditions de passage à l’échelle, avec en ligne de mire un accent sur l’hydrogène vert.

Parmi les autres temps forts, il sera question également de l’avenir de la compétition auto et moto. Le forum fera le point sur MissionH24 au Mans, mais également sur le Dakar. Le pilote Olivier Lombard, qui a contribué au développement de la MissionH24, viendra parler de son projet de GT hydrogène à la française (Hopium Machina).

Tous les détails seront prochainement disponibles sur un site dédié.

*Que votre serviteur animera pour la troisième fois. A noter que le forum n’aura pas lieu la même semaine que les 24 h du Mans, en raison du décalage de la course en août pour cause de Covid. Mais, l’ACO sera bien au rendez-vous.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting