Le PDG de la SNCF veut des trains à hydrogène sur la ligne Alençon-Le Mans-Tours

Le Président de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, était ce matin en visite dans la Sarthe. Il a été accueilli par la présidente de la Région Pays de la Loire, Christelle Morançais pour échanger sur des dossiers liés au développement du service de transport ferroviaire sur le territoire. Selon Ouest France, plusieurs annonces ont été faites dont une concernant la ligne TER Caen-Alençon-Le Mans-Tours. Une quinzaine de trains à hydrogène circuleront sur cette ligne, qui traverse trois régions (Normandie, Pays de la Loire et Centre-Val de Loire), dans les « cinq années qui viennent ».

Jean-Pierre Farandou en a profité pour rappeler qu’il « croit beaucoup » en l’hydrogène. « C’est la mobilité durable », a t-il précisé. « Pour se passer du diesel à moyen terme, c’est la bonne solution », a-t-il déclaré selon le récit qu’en fait Ouest France. Pour sa part, la région Pays de la Loire partage également avec SNCF, une ambition forte sur les mobilités durables. « Pour le TER, il s’agira d’anticiper le renouvellement du matériel roulant ferroviaire en choisissant des motorisations alternatives, notamment à l’hydrogène ».

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting