Le plan Hulot sur l’hydrogène… vu de Montréal

Alors que Nicolas Hulot présentait ce matin un plan pour développement pour la filière française de l’hydrogène, plusieurs acteurs et non des moindres poursuivaient leurs échanges à Montréal, dans le cadre de l’événement Movin’On organisé par Michelin. Lequel se termine ce soir. « Il y a une certaine effervescence autour de l’hydrogène, ici, témoigne Fabio Ferrari, Président de Symbio. L’animateur du consortium Hydrogène Mobilité France se réjouit de voir que Faurecia, Plastic Omnium et même le groupe PSA abordent ce sujet à Montréal. Michelin joue aussi un rôle, le PDG Jean-Dominique Sénard ayant confié que c’était « la solution », lors d’un échange qu’il a eu sur scène avec Bertrand Piccard.

Il y a vraiment un alignement de la filière française, selon lui.

Et le plan Hulot, alors ? « On en parle », assure Fabio Ferrari, qui en a eu des échos. « C’est un bon début, assure-t-il, mais il ne faut pas que ce soit une fin en soi ». Et d’expliquer : après avoir porté le nombre de stations à 100, il faudra que l’on continue par la suite à maintenir l’effort ».

En attendant, il se félicite de l’accueil réservé par les constructeurs au système « plug and play » qu’il a annoncé hier pour mieux intégrer l’hydrogène à bord de véhicules électriques. « C’est une solution qui facilite la vente et la maintenance, explique-t-il, en préservant la qualité ». La French Tech de l’hydrogène n’a pas attendu le plan Hulot pour partir à l’assaut du marché.

Pour l’anecdote, le ministre est intervenu à distance pour la clôture de Movin’On. Il a réaffirmé son souhait d’interdire les véhicules thermiques en 2040. Nicolas Hulot a incité les industriels à faire à la place des véhicules électriques et à l’hydrogène.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting