Le plan hydrogène salué par les équipementiers automobiles

Réunis sous l’égide de la FIEV, les équipementiers automobiles accueillent positivement le plan Hydrogène et saluent l’attention toute particulière donnée aux véhicules commerciaux, légers et lourds, notamment pour les usages moyennes et longues distances, en complément des solutions électriques. »Comme toute technologie émergente, un soutien public important est nécessaire pour développer l’infrastructure, soutenir la demande et les efforts de R&D et aider à l’achat de façon prévisible et stable, notamment pour les flottes, commente Claude Cham, Président de la FIEV. « Le Gouvernement a entendu les besoins de l’industrie et y répond par un plan ambitieux qui donne de surcroît de la visibilité aux industriels », poursuit-il.

Un écosystème français s’est d’ores et déjà formé autour de l’hydrogène depuis plusieurs années. C’est pourquoi les équipementiers – de toutes tailles – sont extrêmement mobilisés dans la Recherche & Développement des composants clés que sont le réservoir, la pile à combustible, ainsi que les nombreux éléments constitutifs de la chaîne de valeur (valves, filtres, compresseur d’air, sécurisation et équipements électroniques). La FIEV encourage d’ailleurs les pouvoirs publics à impliquer l’ensemble des acteurs et à bien prendre en compte les PME-PMI et start-up, car leur ancrage local et/ou régional ainsi que leur agilité sont précieuses à l’innovation made in France.

En collaboration avec l’État, la fédération soutient par ailleurs l’IPCEI Hydrogène (Important Projects of Common European Interest) permettant une massification de certains projets, notamment en assouplissant les règles d’attribution d’aides financières et de favoriser la coopération européenne et plus particulièrement avec l’Allemagne.

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting