Le power-to-gas avance en Wallonie

Carmeuse, ENGIE et John Cockerill ont signé un accord de développement conjoint pour un projet innovant de capture et d’utilisation du carbone en Wallonie (Belgique). Ce projet permettra de concentrer le CO2 provenant d’un nouveau type de four à chaux innovant, de le combiner avec de l’hydrogène vert et de produire du « e-méthane ».

S’il aboutit*, ce projet serait alors le plus grand de ce type au monde. Carmeuse sera responsable de la construction, de la mise en service et de l’exploitation du nouveau type de four à chaux, qui permet d’obtenir un flux de CO2 concentré. John Cockerill sera responsable pour sa part de la construction et de la mise en service d’une grande usine d’électrolyseurs (75 MW) sur un site d’ENGIE dans la région de Charleroi. A noter que Storengy, la filiale d’ENGIE, sera chargée de la construction et de l’exploitation du processus de méthanation.

Le e-méthane produit sera de haute qualité. Il pourra être injecté dans le réseau national de gaz naturel, ou utilisé dans les transports ou dans l’industrie. Ce projet devrait permettre d’éviter plus de 900 000 tonnes d’émissions de CO2 au cours des 10 premières années.

*Le budget est de 150 millions d’euros pour ce projet candidat aux fonds de l’IPCEI (Important Project of Common European Interest). Sous réserve d’une issue favorable, la mise en œuvre débuterait en 2022 pour être opérationnelle en 2025.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting