Le Président Macron croit en l’hydrogène

Alors que des annonces sont attendues demain, avec un plan* « France 2030 » qui propose d’investir dans des domaines d’avenir dont l’hydrogène, le chef de l’Etat a eu l’occasion de parler de vecteur d’énergie, en clôture de l’événement BPifrance Inno Génération (BIG), le 7 octobre dernier.

« L’hydrogène est un segment d’innovation massif », a-t-il déclaré. « Il faut de l’électricité. Nous avons une base installée grâce au nucléaire. Nous avons tout pour s’engager massivement dans la filière H2 grâce au nucléaire. Notre stratégie se structure. France 2030 permettra un grand coup d’accélérateur en démultipliant et structurant. Nous avons des technologies de rupture avec les start-ups privées et les laboratoires publics. La bataille est de reconquérir les parts industrielles en amont. Il est essentiel de reconquérir chaque maillon de la chaine, recréer des emplois dans des filières telles que cette filière d’avenir hydrogène », a encore dit le chef de l’Etat.

*De l’ordre de 30 à 50 milliards d’euros, selon des sources gouvernementales, le plan France 2030, construit sur 8 à 10 ans, vise à « retrouver le chemin de l’indépendance française et européenne sur des industries et des compétences d’avenir ». Il s’ajoutera au plan de relance post-Covid de 100 milliards d’euros, qui porte sur des mesures davantage à court terme.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting