Le prototype MissionH24 freinera plus propre

A l’occasion d’une conférence de presse à Paris, où il a annoncé sa stratégie RSE (responsabilité sociale des entreprises), l’Automobile Club de l’Ouest a évoqué le projet MissionH24. Le prototype était d’ailleurs exposé Place de la Concorde, au siège de l’Automobile Club de France. « L’ACO est à la pointe des innovations, comme en témoigne la mission H24 en matière de recherche sur l’hydrogène », a d’ailleurs commenté Jean Todt, le Président de la FIA (Fédération Internationale de l’automobile).

Avec ce véhicule, conçu par GreenGT, le programme vise à préparer l’arrivée de l’hydrogène aux 24 Heures du Mans à partir de 2024. MissionH24 s’appuie sur des partenaires technologiques, tous leaders dans leurs secteurs, qui explorent avec lui l’univers de la propulsion électrique et hydrogène. Michelin, Plastic Omnium, Total mais également Symbio apportent l’expertise nécessaire au développement de la voiture et à la création du règlement. Red Bull et Oreca, fortement intéressées par le programme hydrogène de l’ACO, ont décidé début 2021 de proposer leurs services respectifs, leur savoir-faire, et fourniront le châssis des futurs prototypes.

Ces derniers jours, on avait appris l’existence de pneus Michelin constitués à 46 % de matériaux durables testés sur le véhicule-laboratoire de l’ACO et de GreenGT. Ce matin, la conférence a permis d’officialiser une collaboration avec la société Tallano Technologie, qui a développé un système de récupération des poussières de frein*. Le procédé, qui a pour nom Tamic, sera appliqué sur la H24, afin de la rendre encore plus vertueuse.

Il a été rappelé qu’une station hydrogène a été inaugurée en juillet 2020 au Mans. Située à proximité de l’aérodrome, en face du mythique circuit, cette station permet de faire le plein des véhicules zéro émission, comme des bus, en attendant des camions et de véhicules de flotte dans le futur. L’implantation a été réalisée avec le soutien essentiel de différents représentants locaux comme Le Mans Métropole ou encore le Conseil Régional et Départemental. Par ailleurs, dans la mesure où il est impliqué dans un programme intitulé « H2 Ouest », l’ACO a assisté à la pose de la première pierre du 1er site européen de production industrielle d’hydrogène vert renouvelable à Bouin, en Vendée. Cet hydrogène vert sera produit par la start-up Lhyfe.

*De récentes études scientifiques ont démontré que l’émission de particules fines au freinage est 6 fois plus élevée que les émissions d’échappement par un pot catalytique. En Europe, ces émissions de particules au freinage représentent près de 110 000 tonnes/an parmi lesquelles 50 000 tonnes sont distillées dans l’air.

 

 

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting