Le site Vig’Hy fait peau neuve

Cet après-midi, France Hydrogène a levé le voile sur la nouvelle version du site Vig’Hy. Un site qui permet d’accéder plus rapidement aux chiffres-clés, aux projets en cours (au nombre de 72, avec cartes et fiches), à l’emplacement des stations et à un annuaire des acteurs. C’est un observatoire utile, qui permet de mesurer l’évolution d’une filière en plein essor. Précisons que l’association compte 274 membres, dont 52 collectivités, 44 groupes industriels, ainsi que 117 PME et PMI.

Si l’on accède aux chiffres de l’hydrogène en France, on apprend que la production d’hydrogène décarboné représente 45 000 tonnes, qu’on dénombre 36 stations ouvertes et que la filière représente 2000 emplois. Dans le domaine de la mobilité, la France compte aujourd’hui 400 véhicules légers, 21 bus, 145 vélos, 2 bateaux et 180 chariots-élévateurs.

L’intérêt de Vig’Hy est de faire un parallèle entre les chiffres de 2020 et les objectifs pour 2030. Ainsi, la part de production de l’hydrogène vert va passer de 5 % à… 52 % dans moins de 10 ans, et sa part de 5 à 30 % dans l’industrie. Et le nombre d’emplois va grimper à 100 000. S’agissant de la mobilité, l’ambition est d’avoir 300 000 véhicules légers, 5 000 véhicules lourds, 1 000 bateaux et 250 trains avec un réseau de 1 000 stations H2. A cette date, 345 000 tonnes d’hydrogène décarboné pourront être produites, évitant le rejet de 6 millions de tonnes de CO2 (l’équivalent des émissions d’une ville comme Paris).

Pour l’électrolyse, on va passer d’une capacité de 5 MW à 6,5 GW.

Pour le Président de France Hydrogène, Philippe Boucly, la volonté a été de donner de la cohérence et de la clarté à la base de données impressionnante constituée par l’association. On y retrouve notamment toute la chaîne de valeur et les usages. Cet observatoire est un outil auquel les membres doivent participer pour l’alimenter, en complétant notamment leur fiche de présentation. A ce propos, le site va aussi proposer des offres d’emplois. Il sera prochainement complété par un onglet recherche avec les acteurs qui y participent.

30 pays dans le monde ont une stratégie H2, a rappelé par ailleurs M. Boucly. Celle de la France est exposée, avec les moyens qui vont avec.

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting