Les 24 h de l’hydrogène se préparent à Saint Jo


Moins connues que les 24 Heures du Mans, les 24 h de Saint-Jo*, près de Boulogne-sur-Mer, sont pourtant devenues une épreuve incontournable pour tous ceux qui s’intéressent à l’hydrogène. C’est une véritable course, mais avec des voitures radioguidées à l’échelle 1/10ème. Elle se déroule les 5 et 6 mai.

Parmi les bolides alignés au départ, il y aura trois prototypes à hydrogène engagées par Saint-Jo, et cinq autres engagés par des équipes de République Tchèque et de Slovaquie. C’est d’ailleurs dans ce cadre qu’aura lieu la finale en Europe du Challenge H2AC (Hydrogen Horizon Automotive Challenge). Par ailleurs, l’édition 2017 accueillera la finale du Hygo CM2 Hydrogen Challenge. Ce projet technologique, bâti autour des énergies du futur, a contribué à faire plancher 180 élèves des écoles primaires privées du bassin Boulonnais. Leur défi cette année était de monter en deux heures une voiture à hydrogène.

Les 24 h de Saint-Jo 2017 sont placées cette année sous le patronage de David Lowe (scientifique, animateur sur France 5 de l’émission « On n’est pas que des cobayes ! » et de Frédérique Macarez, maire de Saint-Quentin (Aisne), très sensible aux enjeux du numérique et de la robotique.
*Saint-Jo est le diminutif du lycée Saint-Joseph, à Saint-Martin-Boulogne.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting