Les aéroports de Paris se préparent à l’arrivée de l’hydrogène

Dans la foulée de l’appel à manifestation d’intérêt H2 Hub Airport, on apprend qu’Air Liquide, Airbus et le Groupe ADP ont signé un protocole d’accord pour préparer l’arrivée de l’hydrogène dans les aéroports en 2035. Il faut se pencher dès maintenant sur l’organisation des aéroports, afin d’intégrer notamment la problématique de l’approvisionnement en hydrogène liquide.

Dans un premier temps, une étude portant sur un panel représentatif d’une trentaine d’aéroports dans le monde permettra de déterminer les différentes configurations du développement et de l’approvisionnement pour ce carburant. Des scénarios et plans détaillés seront ensuite élaborés pour les deux principaux aéroports parisiens : Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly. Ces scénarios permettront de définir les infrastructures requises, le dimensionnement et l’implantation, lesquels devront prendre en compte l’ensemble des contraintes liées d’une part aux normes de sécurité industrielle et d’autre part à celles de l’aéronautique.

Ce partenariat traduit l’ambition commune des trois groupes de contribuer à l’émergence d’une filière française innovante et stratégique pour une aviation mondiale décarbonée.

 

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting