Les Hauts de France vont-ils accueillir en premier le bus à hydrogène ?

C’est le match de l’année. Alors que Pau a accueilli la ministre des Transports Elisabeth Borne, et que la ville en a profité pour dévoiler les images du premier Febus en test chez le constructeur Van Hool, on s’active du côté du Syndicat mixte des transports Artois-Gohelle (SMT), dans les Hauts-de-France. Un article de La Voix du Nord indique que fin mai, les six bus à hydrogène, baptisés Businova et construits par l’entreprise Safra, vont être livrés.

Par ailleurs, le quotidien annonce que la station d’hydrogène sera inaugurée le 21 juin. Le reste du calendrier est le suivant : des premiers essais en juillet et le lancement de la ligne 6, entièrement à l’hydrogène, entre Bruay et Auchel, au cours de l’été.

A Pau, l’inauguration était prévue jusqu’à présent le 19 septembre. Toutefois, le journal Sud Ouest cite François Bayrou, qui affirme que « les premiers Fébus circuleront en septembre, avec l’idée d’être fin prêts, pour fin novembre-début décembre ».

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting