Les propositions de l’Avere pour développer les véhicules électriques (dont ceux à hydrogène)

En avril dernier, l’association a appelé le Gouvernement à faire le choix d’une relance verte résolument tournée vers la transition énergétique et écologique. Elle a formulé toute une série de propositions visant à rendre les véhicules électriques plus compétitifs.

Pour les entreprises : la récupération de la TVA jusqu’à un an après la sortie du confinement ; une augmentation de leur amortissement (en relevant le plafond pour les véhicules à 45 000 €) ; le rétablissement du bonus à 6 000 euros ; un fonds de garantie pour la valeur résiduelle de ces véhicules auprès des loueurs longue durée ; étendre les avances remboursables pour les collectivités et les entrepreneurs individuels.

Pour les particuliers : réduire la TVA ; verdir la prime à la conversion ; ne pas revoir à la baisse le bonus écologique ; ramener à un montant nul l’avantage en nature pour une voiture électrique mise à disposition d’un salarié pendant les douze mois suivant la fin du confinement ; créer des hubs de recharge ; porter des objectifs ambitieux en termes de déploiements d’infrastructures d’avitaillement en hydrogène dans le cadre de la révision de la directive sur le déploiement d’une infrastructure pour carburants alternatifs.

Pour les collectivités : faciliter le recours à la location longue durée ; encourager le recours à l’autopartage ; mise en place d’un guichet unique pour les demandes d’aides.

L’Avere France propose également d’accompagner la croissance des camions électriques (réforme du suramortissement,  extension du bonus) et les deux-roues électriques dont les vélos à assistance électriques (récupération de la TVA, étendre à la catégorie l’obligation faite aux flottes publiques d’avoir 20 % minimum de véhicules zéro émission).

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting