L’ESTACA dans la course à l’hydrogène


Le Courrier de la Mayenne évoque un projet de l’école d’ingénieurs ESTACA, sur lequel travaillent une trentaine d’étudiants. Il s’agit d’un prototype baptisé Idrogen et qui, comme son nom l’indique, est équipé d’une pile à combustible. Le véhicule va participer au Shell Eco Marathon, début juillet à Londres. L’objectif est de parcourir l’équivalent de 1600 km avec un seul plein. Le journal rapporte que les étudiants sont chargés à la fois de trouver des fonds et de sélectionner des fournisseurs. Le budget est de 60 000 euros pour ce prototype ultra-léger, dont une partie financée par l’école.

Au sein de l’ESTACA, ce projet est mené par l’association PV3e. Chaque année, elle concourt au Marathon de Shell avec deux prototypes: l’un engagé en catégorie moteur à combustion interne (Campus Paris-Saclay à Saint Quentin en Yvelines) et l’autre en catégorie pile à combustible (Campus Ouest de Laval). C’est une façon de motiver les étudiants autour de projets et d’affronter sur piste les meilleures équipes d’Europe.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting