L’hydrogène arrive dans les robots autonomes urbains

Dans le cadre d’un partenariat entre Pragma et Taur, un spécialiste du transport automatisé urbain, une chaîne de traction à hydrogène va être installée sur des véhicules robotisés. La PME, qui est située à Lyon, développe un robot autonome tout-terrain, capable de porter une charge lourde de 300 à 1 600 kg. Jusqu’à présent, ce produit était électrique à batterie, avec une autonomie de trois heures. L’hydrogène va permettre d’augmenter ses performances.

Un accord de trois ans a été signé entre les deux entreprises. Pragma va adapter la technologie appliquée sur ses célèbres vélos Alpha.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Share on twitter
Share on linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting