L’hydrogène au programme de la feuille de route Néo Terra de la Nouvelle-Aquitaine

Le 9 juillet dernier, les élus de la région Nouvelle-Aquitaine se sont réunis en séance plénière afin d’adopter la feuille de route Néo Terra, dédiée à la transition énergétique et écologique. Elle se fixe 11 ambitions, accompagnées d’engagements chiffrés et d’actions concrètes à l’horizon 2030.

L’hydrogène fait partie des solutions retenues, dans le domaine de la mobilité et pour le mix énergétique.

Pour ce qui concerne les mobilités, la région veut dédieseliser les trains régionaux. L’hydrogène est un candidat naturel pour l’hydrogène, ce type de propulsion étant soutenu localement par au moins deux députés. L’objectif est également de verdir la flotte de cars régionaux et de développer la mobilité hydrogène au moyen de stations de remplissage, en plus de bornes de recharge électriques et de stations au bioGNV.

La région, qui se fixe un objectif de 45 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique en 2030, puis 100 % en 2050, veut investir dans le power-to-gas. Elle souhaite expérimenter la production et l’usage de l’hydrogène vert, en plus de la méthanisation, du solaire et de l’éolien.

« Néo Terra n’est pas le point d’arrivée, mais le point de départ. C’est un texte fondateur qui redonne du sens à l’action publique, avec pour ambitions d’anticiper et d’embarquer pour co-construire », a déclaré Alain Rousset, le Président de la région Nouvelle-Aquitaine.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting