L’hydrogène aux 24 h du Mans : ce sera finalement en 2025

A l’occasion d’une conférence de presse en ligne, l’Automobile Club de l’Ouest a évoqué aujourd’hui les projets d’avenir. Il a été question notamment de MissionH24. Le Président de l’ACO, Pierre Fillon, a ainsi annoncé le report d’un an d’une catégorie réservée aux prototypes à propulsion électrique-hydrogène aux 24 Heures du Mans. Au lieu de 2024, ce sera donc en 2025. « Nous savions que le parcours ne serait pas un long fleuve tranquille », a-t-il justifié. En raison de la pandémie du Covid, il y a eu certains retards, notamment pour l’approvisionnement de certains matériaux essentiels », a-t-il poursuivi. C’est pourquoi, « en accord avec les constructeurs », il a été jugé « plus réaliste » de décaler l’échéance.

Pierre Fillon a rappelé au passage que la future catégorie H2 au Mans réunissait les meilleurs spécialistes, avec notamment TotalEnergies, Michelin, Symbio et Plastic Omnium.

En attendant, le prototype issu de la collaboration entre l’ACO et GreenGT poursuit son développement. Le prototype H24 effectuera d’ailleurs un tour de circuit demain, en lever de rideau des 24 Heures du Mans, à 15H42.

 

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting