L’hydrogène en pole position au GP de France de F1

Alors que le circuit Paul Ricard accueille ce week-end la Formule 1, pour son premier grand retour en France depuis 10 ans, la journée d’hier a été placée sous le signe de l’hydrogène. La toute première unité de distribution d’hydrogène vert sur le Circuit Paul Ricard a été inaugurée hier. Cette station, qui s’intègre dans le cadre du projet HYNOVAR*, est située dans le bien nommé « rond-point des énergies nouvelles ».

Profitant de la médiatisation du GP de France de F1, la filière hydrogène a pu ainsi s’afficher. La station a été installée par ENGIE Cofely et son prestataire Atawey. Elle dispose d’une capacité de ravitaillement de 3 à 5 véhicules.

Sa particularité est qu’à terme l’hydrogène distribué sera produit sur place à partir d’une électricité 100 % renouvelable (photovoltaïque) grâce au Projet H2 Flex mené par la CCI du Var.

Pour sa part, le Circuit Paul Ricard veut proposer aux constructeurs automobiles et aux acteurs de la mobilité hydrogène ses installations pour devenir le circuit référence du développement de cette mobilité verte. La volonté est partagée également par la Région Sud Paca et par le Président du GIP (groupement d’intérêt public), désireux que le retour du Grand Prix de F1 bénéficie à l’économie régionale à travers notamment la structuration d’un pôle de mécanique sportive. La CCI du Var, dont le parc d’activités limitrophe offre un potentiel remarquable, mise quant à elle sur la création d’un pôle de Mobilité et des énergies alternatives.

 

*Annoncé le 4 avril dernier à l’occasion du salon Hyvolution, le projet Hynovar est un partenariat pour le développement d’une filière hydrogène sur deux pôles économiques et emblématiques du Var : le Circuit Paul Ricard et la zone Portuaire de Toulon. Il est soutenu par ENGIE Cofely, la CCI du Var, le Circuit Paul Ricard et les Bateliers de la Côte d’Azur – Hyseas Energy, développant aussi une navette maritime passagers à Hydrogène.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting