L’hydrogène marque des points à Bruxelles

Commission-bruxelles
Commission-bruxelles

Selon le site spécialisé Euractiv, la Commission européenne a élaboré de nouvelles règles précisant comment l’hydrogène « vert  » produit à partir d’énergies renouvelables peut être légalement considéré comme « additionnel » et attesté comme tel. Une avancée pour cette nouvelle industrie.

Au début du mois, l’industrie européenne des électrolyseurs s’est engagée à décupler sa capacité de production, pour atteindre 17,5 GW par an d’ici 2025, afin de stimuler la production d’hydrogène vert en Europe. De plus en plus, l’hydrogène vert est perçu comme une solution permettent de décarboner l’industrie et la mobilité.

Afin d’éviter que cette production massive ne prive pas d’électricité d’origine renouvelable d’autres usages, comme l’alimentation des véhicules électriques, la Commission européenne élabore actuellement des règles. Elles vont stipuler que les installations fournissant de l’électricité pour la production d’hydrogène vert sont « additionnelles » aux autres utilisations de l’électricité.

C’est ce qu’on peut lire dans un projet de règles, appelé « acte délégué ». Le texte, qui fait l’objet d’une consultation publique de quatre semaines, pourrait être une aubaine pour la jeune industrie européenne de l’hydrogène. En décembre 2021, une large coalition industrielle avait fait savoir à l’exécutif de l’Union Européenne que ce caractère « additionnel » était un facteur décisif pour atteindre objectif de 6 GW d’ici 2024 et de 40 GW d’ici 2030.

Par ailleurs, d’autres demandes, y compris une transition plus progressive de la production actuelle d’hydrogène à partir de gaz fossiles vers l’hydrogène vert, semblent être satisfaites par le projet de règles de la Commission, rapporte Euractiv.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting