LMG Marin : l’architecte naval qui apporte l’hydrogène en mer

En complément de notre article sur la barge à hydrogène que vient de commander la région Occitanie, on peut déjà préciser que le projet a pour nom Hydromer. Le contrat a été remporté par le groupe Piriou en Bretagne, qui s’est associé à LMG Marin France : un bureau d’études en Architecture Navale et ingénierie maritime implanté à Toulouse. La structure accompagne armateurs et chantiers navals dans la réalisation de leurs projets, notamment sur les solutions de propulsions à faible empreinte environnementale.

Leader mondial sur les propulsions à hydrogène, LMG participe par exemple au développement du premier navire à hydrogène liquide au monde qui naviguera en Norvège fin 2021. Ce ferry de 82 mètres, équipé de deux piles à combustibles de 200 kW – associées à une citerne d’hydrogène liquide de 80 m3 – pourra assurer son service régulier de manière totalement décarbonée. En France, LMG participe aussi à plusieurs projets pionniers, avec entre autres le développement d’un navire fluvial à hydrogène pour le groupe français Sogestran (projet soutenu par le programme Horizon 2020 de l’Union Européenne).

LMG Marin France est la filiale de LMG Marin AS en Norvège qui fête cette année ses 78 ans d’existence. La structure emploie à Toulouse une vingtaine d’ingénieurs et architectes navals.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting