L’Occitanie veut être la première région à accueillir le train à hydrogène

Si l’on en croit la presse locale, Carole Delga, la présidente de la région Occitanie, souhaite investir dans des trains à hydrogène. C’était le sens de sa visite dans les locaux d’Alstom près de Tarbes. Elle y a été accueillie par Benoît Carniel, directeur du site local d’Alstom, et par Jean-Baptiste Eyméoud, directeur général d’AlstomTransport France.

Carole Delga était est venue dans les Hautes-Pyrénées pour officialiser l’investissement de la région Occitanie dans les trains Regiolis de nouvelle génération, dont 3 modèles à hydrogène.

« Pendant l’été, j’ai rencontré Emmanuel Macron, le président de la République, et je lui ai dit que je voulais des trains à hydrogène », rapporte La Nouvelle République des Pyrénées. « La région Occitanie a été la première région à passer commande de trains hybrides. Il a fallu aussi convaincre l’État et la SNCF de l’importance de ce projet, notamment dans la transition énergétique de la France. L’Occitanie sera un terrain d’expérimentation privilégié pour le train à hydrogène. Il faut aussi que les autres régions françaises se joignent à nous. Les discussions devraient se poursuivre avec mes homologues jusqu’en juin 2019. Les trains devraient effectuer ses premiers tests à l’horizon 2021-2022. Ils seraient ensuite être testés sur une ligne de chemin de fer, avec un conducteur, en 2022 ou en 2023 », conclut la Présidente de région.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting